PariS de ScienceS 2007 - Journées Nationales de l'UdPPC

L’implication des élèves à apprendre la physique (65)

Activité faisant partie du parcours thématique À quoi peuvent servir les recherches sur l'enseignement et l'apprentissage ? Quelques exemples en physique-chimie (Partie 1).

Actes : 2 document(s) disponibles pour cette activité.

Intervenant(s) : M. Patrice Venturini

Cette activité aura lieu à l'ENCPB.

L’implication des élèves à apprendre constitue le souci permanent de tout enseignant. Cette question prend un relief particulier lorsqu’il s’agit des disciplines scientifiques, et en particulier de la physique. Divers champs de recherche se sont intéressés à cette question.

* Les travaux sur la motivation, généralement menés par des psychologues, cherchent à appréhender les causes des comportements humains. Une partie d’entre eux portent sur la motivation à apprendre. La grande variété des approches théoriques a permis d’identifier un certain nombre de facteurs qui la favorisent ou l’entravent. S’ils concernent la motivation à apprendre en général, ils intéressent aussi l’apprentissage de la physique.

* Les travaux sur les attitudes envers les sciences ont été menés la plupart du temps par des enseignants scientifiques. Ces recherches, pourtant très peu fondées sur le plan théorique, ont mis en évidence depuis plus de 40 ans des résultats remarquablement stables. Ils témoignent d’une dégradation avec l’âge de l’attitude des élèves envers l’enseignement des sciences et mettent en évidence ses relations avec différents facteurs, pour certains liés à l’environnement scolaire.

* Les travaux sur les rapports aux savoirs scientifiques, dus aux didacticiens francophones des sciences, sont nettement plus récents. Ils ont permis d’identifier une partie des phénomènes et des processus mis en jeu dans les rapports que les élèves entretiennent avec les savoirs de la physique, permettant de mieux comprendre la réalité de la classe, les réussites, les échecs, le désintérêt de certains élèves

Les résultats obtenus par ces trois approches complémentaires peuvent être mis en parallèle et utilisés pour définir quelques orientations à privilégier ou à développer pour favoriser l’implication des élèves à apprendre la physique.

L’atelier sera l’occasion pour les participants de débattre sur les orientations proposées et les problèmes que pose leur mise en œuvre.

Le planning ci-dessus vous montre à quel moment a lieu l'activité, sur fond rouge. Les activité représentées en jaune sont identiques à celle-ci. Lors du choix des activités, vous pourrez choisir des activités identiques à des moments différents ; une seule d'entre elles vous sera attribuée.